AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Initiation d'Elrich

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Lun 19 Fév - 16:10

Anta, j'espère que ça ne te dérange pas le fait que j'ai sortit les deux autres disciples......
Sinon tu n'auras qu'à me dire et je modifierais mon post de façon à les garder.
sinon pour ce qui est de la lave en alaska je ne croit pas qu'il y en ai mais si tu me dis que je peut en mettre, ça m'arrangerais pas mal parceque effectivement ça me faciliterais bien la tâche.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Mar 20 Fév - 6:56

Et voila donc la suite de l'entrainement au froid; je ferais un autre post à part
encore pour ce qui est de la suite....

Elrich acquiesa da la tête les explications de son maître. Ce dernier, s'approcha d'un des arbres qui les entouraient et posa sa main sur le tronc. Concentrant son cosmos, la même auras dorée vint le recouvrir à nouveau et à l'endroit ou sa main était posée, le tronc se mit à se couvrir d'une couche de gel qui se faisait de plus en plus étendue sur le conifère jusqu'à geler presque totalement le tronc.
Elrich en resta totalement bouche bée, il savait que le cosmos permettait de faire bien des choses mais il ne s'attendait pas à cela. Camille retira sa main de l'arbre.

- mais il faut que tu sache une chose; générer du froid est plus difficile et demande bien plus de maîtrise que générer de la chaleur

- alors pourquoi pas la chaleur maître?

- pour une raison très simple: en ce qui concerne la chaleur, certaines particules peuvent être accélérer à faible température, d'autres réclament de très, très hautes températures afin d'être accélérer; Il n'y a pratiquement pas de limite à l'accélération des particules. En ce qui concerne le froid, il existe un seuil a partir duquel toute particule cesse son mouvement, je dit bien toute sans exception; cette température est appelé le zéro absolu et se situe à -215,1 degré centigrades
; donc même si cela est difficile, si tu maîtrise parfaitement ton cosmos et que tu puisse générer une température de zéro absolu tu figeras tout ce que tu veut sans exception.


- oui je comprend maître, le froid est plus difficile à maîtriser mais se révèle à la longue plus efficace.

- c'est cela même, commençons à présent.

L'entraînement consistant à générer du froid se révéla très éprouvant pour le Jeune garçon; Dans un premier temps, il devait se montrer capable de contrôler son cosmos vers la chaleur; Afin de maîtriser ce premier aspect, il devait augmenter la température de bûches de bois mais sans les brûler. L'exercice se montra bien ardu car le bois est très réactif à la chaleur et puis qu'il y avait un seuil au dessus duquel il s'enflammait spontanément; Il devait donc approcher ce point mais sans le franchir et maintenir son cosmos de sorte qu'il reste à cette température. Il mit de longues semaines à parvenir à contrôler suffisamment son cosmos pour réussir cet exercice car au début il ne parvenait même pas à chauffer la bûche, l'incendiant presque immédiatement ou alors dépassant le seuil. Cet exercice n'avait pas pour but de lui apprendre à maîtriser le feu, il le savait bien et n'était de toute façon pas doué dans ce domaine; Heureusement Camille avait d'ailleurs choisit du bois pour cela; Un très bon conducteur de chaleur, il n'avait donc pas besoin de forcer beaucoup pour le chauffer mais de contrôler son cosmos uniquement.
Au bout de quelques semaines encore, il était parvenu à contrôler suffisamment bien son cosmos pour générer et contrôler de faibles augmentations de température.
Camille considérant qu'il avait réussi le premier exercice décida de passer à la suite et principal exercice: La maîtrise du froid.

Dans ce but, Camille avait imaginé une série d'exercice tout particulièrement étrange selon ce qu'en disait Elrich mais il s'y plia.
Dans un premier temps, afin de parfaitement maîtriser la notion de froid, Elrich se devait dès son réveil et durant toute la journée développer et maintenir un cosmos dont la température serait de zéro degré à quelques degrés près......
L'exercice qui était déjà difficile car maintenir un cosmos avoisinant cette température n'était pas chose aisée durant les entraînements, les repas, bains et tout ce qui constituait sa journée; Mais comme si cela ne suffisait pas, Camille n'avait de cesse de se montrer irritable et énervant, ne cessant de rouspéter, de l'énerver sur tout et sur rien allant même jusqu'à l'insulter lui et son père, ou
lui rappeler l'épisode tragique avec Sivis et Ryss ainsi que la part de responsabilité d'Elrich dans cette histoire. Bien sur le jeune garçon s'efforçait de rester "de glace" face à tout cela mais de temps en temps, malgré tout il perdait son sang froid et cela se ressentait immédiatement sur son cosmos qui s'enflammait également. Et pour ajouter encore à la chose, à chaque fois que cela lui arrivait, Camille criait CHAUD!! et lui assignait aussitôt de monstrueuses séries de pompes, abdominaux, tractions ou bien d'autre encore.
Même si au début Elrich avait du mal à comprendre l'attitude de son maître, très vite il se souvint que son cosmos était lié à ses émotions et comprit mieux l'attitude se son maître même s'il ne s'y faisait toujours pas; De plus, il n'en était pas sûr mais il lui semblait quelquefois que Camille prenait
un malin plaisir à le titiller ainsi juste pour le plaisir de crier son fameux CHAUD!!.
Mais Elrich n'en démordait pas et continuait de s'entraîner et de tenter contrôler ses émotions. Finalement, il finit par y parvenir au terme de pas mal d'efforts et surtout de pompes et de tractions....
Durant les premiers temps ou il parvenait à se contrôler, Camille avait tenté de le déstabilisé le plus souvent lors des entraînements, se faisant plus violent, et sans pitié, mais Elrich restait de marbre face à toutes ces provocations et se s'échauffait pas.
Camille finit par en déduire que son disciple avait vraisemblablement maîtriser ce premier exercice
ce qui le rendit quelque peu nostalgique quelques temps....

Puis ils attaquèrent la seconde partie de leur entraînement, dans un premier temps Elrich du s'entraîner à geler des pierres de plus en plus grosses; Etrangement il semblaiit assez doué à ce petit jeux y prenant beaucoup de plaisir. Visiblement le garçon qui avait compris le concept d'activité atomique des particules parvenait à l'appliquer assez aisément au concept du froid, et il ne lui fallu que peu de temps pour parvenir à geler toute sorte d'objets.
Camille décida donc de passer à l'étape suivante de cet entraînement; il le conduisit jusqu'au bord de la mer, à un endroit qu'elrich connaissait bien puisqu'il venait quelquefois y nager car c'était un des rare endroit ou il n'y avait pas ou très peu de courant.

- Voila la suite de l'entraînement, je voudrais que tu traverse ce bras de mer jusque la bas.

Elrich regarda l'iceberg que lui désignait son maître; il devait bien y avoir une petite centaine de mètres pour y aller pas plus; facile à la nage.....

- que je nage jusque là bas maître?

- Qui te parles de nager, je veut que tu y aille en marchant

- vous voulez dire....

- Oui, grâce à ton cosmos, je veut que tu glace l'eau tout en avançant pour arriver la bas sans te mouiller, puis tu reviendras de la même façon.

- Compris maître

Fort de sa réussite assez facile avec les pierres, Elrich s'avança confiant au bord de l'eau; Il se concentra sur l'eau qui se mit à geler assez rapidement, souriant il s'avança sur la couche de glace qui s'enfonça aussitôt sous son poids l'envoyant à l'eau.
Lorsqu'il remonta il vit Camille qui le regardait en souriant.

- Eh oui, c'est beaucoup plus difficile que de geler des pierres; Pour cet exercice il ne faudra te contenter de geler un objet donné. Tu dois d’abord canaliser ton cosmos pour te concentrer sur une partie de l'eau ou sinon tu va tout geler en surface comme une flaque d'huile; Ensuite tu ne dois pas te contenter de geler la surface de l'eau sinon elle va ceder ni ne geler que sur quelques centimètre sinon ton poids va la faire couler; tu dois la geler sur suffisamment de profondeur pour quelle puisse flotter en supportant ton poids à l'instar de ces iceberg dont la plus grande partie se trouve sous la surface.

Elrich prit alors conscience de l'ampleur de la tâche, il s'assit au sol, jambes croisées et se mit à méditer, une aura blanche l'entoura alors.
Il se leva, tendis la main en direction l'eau et laissa agir son cosmos, l'eau commençant à geler, il concentra à nouveau son pouvoir pour le canaliser sur une zone bien précise afin de geler la zone en profondeur; Une fois cela fait il mit le pied sur la glace, qui s'enfonça quelque peu dans la mer mais tint bon. Il continua ainsi, mais très rapidement, au bout d'une dizaine de mètre il sentit sa tête tourner et ses jambes se faire lourde comme si tout son cosmos était épuisé. Il vacilla, à bout de force et tomba à l'eau; Le contact de l'eau glacée le réveilla partiellement, mais il était si épuisé qu'il
dût lutter pour revenir sur la berge, manquant même de se noyer à plusieurs reprises.
Ainsi durant les semaines qui suivirent, il persista jour après jour à son entraînement. Plus d'une fois, à court de force et ayant épuisé son cosmos jusqu'à la limite, il manqua de se noyer en tombant
à l'eau mais luttant toujours pour sa survie, il se débrouillait pour revenir à la berge.
Les semaines passaient et Elrich persistait toujours dans son entraînement. Finalement d'efforts en échecs, et après avoir failli perdre la vie plus d'une fois au cours de cette épreuve, il parvint à maîtriser suffisamment son cosmos pour atteindre son but; Atteindre l'iceberg en question et même en revenir sans se mouiller, Une fois parvenu à accomplir cela il s'écroula à terre complètement épuisé. Les semaines suivantes il se bornait tout de même à réitérer la chose sans tomber raide à la fin, signe pour lui qu'il ne s'agissait pas d'un coup de chance et qu'il était parvenu à réussir ce que son maître attendait de lui.
Camille qui se trouvait non loin de là à l'observer vint à sa rencontre

[color:8544=indigo:8544]- très bien elrich, je constate que tu est finalement parvenu à générer et maîtriser le froid. J'aimerais que tu ferme les yeux, et que sans penser à rien tu fasse surgir ton cosmos.

Elrich s'exécuta, il sentit son cosmos à travers tout son corps l'enveloppant agréablement. Il cessa quand Camille le lui demanda et ouvrit les yeux.

- Bravo, je constate également que tu déploie à présent un cosmos froid, même lorsque tu le fait inconsciemment; C'est très bien.

Elrich, ne s'en été même pas rendu compte mais effectivement, le fait de passer toutes ses journées à déployer un cosmos froid; Il s'y était totalement habitué et trouvait même cela normal à présent.

- Maintenant que tu as les bases, nous allons passer à un exercice un peu plus ardu encore, à savoir l'utilisation du froid que tu peut générer en combat.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Mer 21 Fév - 15:54

Et voici la dernière partie....
j'espère qu'elle vous plaira.


- Utiliser le froid en combat? De quelle façon maître?

- Suis moi, tu vas comprendre

Elrich suivit son maître à travers le paysage immaculé de la banquise jusqu'à un glacier étrange qu'il
n'avait jamais vu jusqu'ici. Il était comme coupé en deux s'ouvrant tel un immense couloir de glace.
Camille observa le ciel un instant puis s'approcha de l'entrée du couloir gelé.

- reste ici et attend, tu me diras ensuite ce que tu en as pensé

- Euh.... oui

Camille le laissa ainsi seul devant cet étrange couloir. Au bout de quelques minutes Elrich se demandait toujours ce qu'il faisait là et surtout ce qu'il devait attendre.
Soudainement, il sentit un léger courant frais courir sur son corps, ne s'en inquiétant pas plus que cela. Le vent se faisait de plus en plus violent, prenant fortement plus de vitesse en s'engouffrant dans l'étroite vallée de glace. Elrich avait déjà eu à affronter de violentes tempêtes de neiges et cela même durant ses entraînement; mais celle ci était différente car le vent prenait énormément de force et de vitesse en passant entre les glaciers. De plus, le vent emportait la neige qui était dans le couloir, la neige lui parvenait avec une telle vitesse, qu'elle en devenait presque coupante.
Il tint quelques minutes luttant quelque peu afin de ne pas tomber et devant se protéger le visage de la neige. Quand le vent tomba, Elrich se retrouva couvert de neige et de givre, cela ne le dérangea pas mais il était tout de même très impressionner par ce qu'il venait de vivre. Camille revenait le voir alors qu'il se secouait afin de se débarrasser du givre et de la neige.

- Alors, tes impressions?

- C'était vraiment très impressionnant, c'était absolument magnifique car la puissance du vent écaltait la neige et la faisant apparaître comme des millions de cristaux; mais d'un autre coté, j'ai vraiment eu l'impression que ce vent pouvait me geler sur place sans que je puisse rien y faire. J'étais à la fois comme paralysé, fasciné par la beauté de la chose et dans le même temps, le vent était si violent qu'il interdisait presque toute avancé ou échappatoire.

[color=indigo]- Très bonne analyse, tu vient de découvrir ta première attaque, elle à pour nom: Poussière de diamant; une projection d'un violent vent glacé. Un vent suffisamment froid pour geler
ton ennemi sur place et à la fois un souffle violent qui interdit à ton adversaire toute attaque; il ne peut avancer vers toi, il ne peut que tenter de résister en restant sur place ou se faire emporter.


- c'est donc à la fois une attaque et une défense?

- Si l'on veut, mais il est très difficile de conjuguer à la perfection ses deux aspects, tu pourras donc soit tenter de geler l'adversaire ou le renverser grâce à la puissance de ton souffle.

- Si je comprend bien ce que vous me dites, avec une même attaque, je peut obtenir trois effets différents: geler et immobilisé l'ennemi, le renverser ou lui infliger des dégâts tout en l'empêchant de contre-attaquer.

- Je vois que tu as compris les applications de cette attaque. Pour ce qui est de la théorie, les choses sont un peu plus ardues. Observe bien.

Camille se mit donc en position; Elrich se concentra sur les mouvements et la posture de son maître,
tentant de ne pas en perdre une miette. Camille se mit en position d'attaque, ramenant son poing près de ses hanches et laissant son autre main devant lui. Il concentra son cosmos, la même aura brillante et glaciale réapparu, entourant son corps. Puis soudainement il frappa du poing; un puissant et violent vent glacial fut alors projeter devant lui balayant et gelant tout sur son passage.
Il se retourna alors vers Elrich qui semblait un peu perdu.

- Alors tu as compris ce qui s'est passé?

- Je dois bien avouer que pour ce qui est de l'application de cette attaque j'ai saisi, mais en dehors du fait que vous ayez réussi je ne sait comment à projeter ce souffle glacé je n'est pas saisi.

- Je vais t'expliquer en détail, écoute moi bien et regarde bien: Tandis que je ramène mon poing ainsi, je prépare mon attaque tout en me mettant en garde au cas ou. Puis grâce à mon cosmos, je gèle l'air tout autour de moi à la température que je souhaite. Ensuite je frappe l'air de mon poing à une vitesse extrême créant ainsi un vide d'air tout en ouvrant ma main au dernier moment afin d'en étendre l'étendue. Ce vide aspire l'air glacé et le projette ainsi sur l'adversaire.

Elrich était fasciné; cette explication rendait l'attaque à la fois si simple et si compliquée à la fois!!

- La vrai difficulté de cette attaque est donc de frapper l'air suffisamment et puissamment pour créer un souffle assez violent tout en canalisant une température très basse.

- Une fois de plus tu as parfaitement saisi la théorie, mais la pratique est tout autre. Essaie

Elrich, se mit en position et concentra son pouvoir, puis il frappa de son poing l'air..... sans résultat.

- non! tu dois intensifier ton pouvoir non seulement pour créer un froid capable de geler ton adversaire mais aussi frapper de façon plus rapide et directe afin de provoquer un souffle puissant. Tu as appris à canaliser ton cosmos de telle manière à geler les choses presque parfaitement comme pour la traversée de l'eau mais tu avais tout ton temps, désormais tu dois le faire beaucoup, beaucoup plus rapidement.

- Bien maître.

- Et je connais un bon endroit pour t'aider à t'entraîner. Suis moi

Elrich acquiesa mais le petit sourire en coin de son maître ne lui disait rien de bon, depuis le temps il connaissait suffisamment son maître pour savoir que ce genre de mimique ne présageait de rien de bien joyeux; mais il était déterminé et appréciait les défis.
Ils rentèrent donc chez eux le soir afin de se reposer. Dès le lendemain à l'aube, ils partirent. Ils marchèrent de très longues heures en direction de l'est. Elrich se demandait bien ou ils pouvaient bien se rendre, car il commençait à connaître les lieux et savait pertinemment qu'en dehors de se que l'on trouvait habituellement, dans les environs à savoir de la glace à perte de vue, il n'y avait rien de bien particulier.
Finalement ils arrivèrent en vue d'un immense glacier qu'il ne connaissait pas, pour ne s'être jamais aventuré aussi loin. Arrivé à proximité du glacier, il découvrit au loin l'entrée d'une grotte qui se découpait dans le glacier. Elrich songea qu'il s'agissait encore certainement d'une de ces grottes glacées si spéciale que son maître affectionnait tant.
Ils pénétrèrent dans la grotte. A l'intérieur de la cavité, il faisait étrangement bon compativement à ce qu'il connaissait, et cela le réconforta quelque peu, mais plus ils avançaient et plus l'air ambiant se faisait de plus en plus chaud jusqu'à en devenir lourd et étouffant. Au bout de quelques minutes; la chaleur semblait véritablement étouffante et il commençait à transpirer à grosses gouttes.
Continuant leur chemin, ils débouchèrent dans l'endroit le plus inattendu auquel aurait pu penser le garçon. Sous ses yeux ébahi, se trouvait un véritable lac de lave souterrain; une mince berge entourait une étendue de lave d'environ soixante mètres de diamètre avec quelques roches effleurant à
la surface.
Elrich avait énormément de mal à tenir debout, tant cette chaleur l'étouffait; son maître lui semblait ne pas souffrir de cette chaleur mais il put néanmoins remarquer quelques gouttes de sueur perler sur ses tempes.

- voilà le lieu de ton entraînement Elrich.

- Mais pourquoi ici?

- à cause de la température, je voudrais que depuis la berge tu parvienne à geler pour commencer l'une de ces pierres rougeoyante grâce à la poussière de diamant. Tu remarqueras bien assez rapidement que cela demande de réussir non seulement à projeter ton souffle jusqu'à ses rochers mais également d'utiliser cette attaque de façon répétée et néanmoins toujours concentré car la glace fondra assez rapidement. il te faudra donc utiliser cette attaque à plusieurs reprise coup sur coup pour la geler parfaitement et de façon durable.

- je comprend maître

- De plus la chaleur qui règne en ces lieux te permettra de renforcer ton endurance et
ta résistance. Bonne chance.


Et c'est ainsi que le garçon commença l'apprentissage de sa première technique de combat. Cet entraînement fut particulièrement éprouvant pour lui. N'étant pas habitué à de telles températures, dans un premier temps il ne parvenait que très difficilement à se concentrer. Au bout de quelques instant passé en ces lieux sa tête lui tournait, sa vue se troublait et ses jambes le portait à peine.....
Plus d'une fois il tombait évanoui après avoir tenté une deux attaques et plusieurs fois; Camille dut venir le sortir de la grotte tant il était mal en point à deux doigts de la mort.....
Il lui fallu de longues semaines rien que pour s'habituer à la fournaise des lieux. Quand il y parvint il put enfin concentrer son cosmos sans réellement être gêné.
Il commença alors à s'entraîner avec ardeur et application sur l'attaque en question point par point. Il savait maîtriser son cosmos de telle sorte à canaliser et créer du froid mais il devait s'appliquer à le faire de
manière plus rapide presque spontanée. Puis il s'efforça de travailler la vitesse de ses coups afin de créer un vide d'air suffisant pour engendrer un souffle puissant; il s'y entraîna en tentant de fendre la
surface du lac de lave uniquement avec le déplacement d'air. Quand il réussi à faire de véritables vagues de lave il estima qu'il y était parvenu.
Elrich se dit qu'il maîtrisait tous les différents aspects de l'attaque et passa à la dernière phase. Prenant position en face de sa cible, un rocher qui se trouvait bien loin de là il se mit en garde; concentrant son cosmos, il se prépara puis lança son attaque. Rien ne se passa, mais elrich loin de se décourager se remit immédiatement en position et relança son attaque. Il la lança encore et encore jusqu'à épuisement total.
Jour après jour il retentait, essayant encore et encore sans succès......
Il commençait à se décourageait quand Camille intervint.

- A quoi penses tu quand tu lance ton attaque?

Elrich au bord de l'épuisement, se mit en position comme s'il n'avait pas entendu son maître.....

- Eh bien je pense à mon attaque, à bien respecter chaque étape et à en tirer un maximum d'efficacité.

- Et c'est là qu'est ton erreur; Quand tu te battais contre moi, ou à chaque fois que tu utilise ton cosmos, à quoi pense tu?

- eh bien je me concentre sur..... BON SANG!!

Comme frappé par un éclair, Elrich eut un déclic; la solution était là, juste sous ses yeux et il était passé à coté!!
Se re-concentrant, il déploya son aura et lança son attaque. Un puissant souffle constellé de millions de cristaux s'échappa de son poing, ouvrit la surface de la lave pour atteindre sa cible. Le rocher se couvrit de givre qui commença à se vaporiver au bout de quelques instant.
Elrich reprit aussitôt sa position et lança à nouveau l'attaque encore et encore, son souffle glacé déchirant à chaque fois la surface de la mare de lave pour atteindre sa cible.
Au bout de plusieurs attaque, la couche de glace était telle qu'elle mit plusieurs minutes à fondre et s'évaporer.

- félicitation Elrich

- merci pour tout maître, j'étais tellement obsédé par l'idée de lancer cette attaque que j'en avait oublier la base: focaliser son cosmos, son esprtit et sa volonté sur ce que l'on désire, sur la cible!

[color=indigo]- C'est cela; à présent continue à t'entraîner pour réussir à geler ta cible en un coup


- Oui maître.

Dès lors qu'il avait réussi à maîtriser l'attaque de la poussière de diamant, il ne lui fallu que quelques semaines de travail supplémentaire pour réussir à geler tout d'abord le rocher en une fois mais également à geler la surface même du lac de lave.
C'est fort de cette nouvelle épreuve et de tout ce qu'il en avait retiré; il s'en retourna avec Camille à leur cabanon plein d'espoir et de motivation et bien décidé de faire briller son destin......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 33
Localisation : Sur le fofo bien sur......
Date d'inscription : 11/12/2006

Feuille de personnage
Level:
50/50  (50/50)
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Cosmos:
499/499  (499/499)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Jeu 22 Fév - 2:08

Nikel, trois beaux post, tu a enfin apris une Attaque, et bien ton initiation est presque fini, ton rève était de devenir chevalier et Camille va t'en donner l'occasion. Il va te demander de te rendre sur un iceberg bien précis et il t'avertira que tu y trouvera ton ultime épreuve.

Las bas tu y trouvera une Armure emprisoner dans la glace au moment tu t'approchera d'elle tu resentira une puissance impréssionnante, un cosmos qui te semble famillier mais différent à la fois. Ton adversaire est un des chevaliers les plus puissants de la chevalerie Camille du Verseau et il n'a pas l'intention de te laisser en vie.

Laisse moi te dire que tu ne pourra pas battre un chevalier de ce rang sans armure, ton destin est entre tes mains a toi de trouver la solution.

Bon courage jeune chevalier c'est la dernière ligne droite, tu va devoir réinvestir tout se que tu as appris.

Level 6
1200HP
55cosmos

(indice: il suffit parfois d'en être digne.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Jeu 22 Fév - 10:38

Et voila le boulot lol! j'ai arrété mon post au moment ou l'armure recouvre
mon corps

ps: antarès je suis parti sur une idée mais si elle ne te convien pas dis le moi
que je puisse modifier mon post.


Cette nuit là, tandis qu’il dormait, Elrich eut un drôle de sentiment, une sensation qu’il avait déjà ressenti auparavant, même s’il ne savait pas vraiment où. [/color]

- Continue sur cette voie Elrich, ne perd pas espoir ; Accroche toi. Ton rêve est désormais à portée de main…..

- Mon rêve? Devenir, chevalier et protéger les habitants de cette terre.

- oui. Tu est proches de ton but, accroche toi quelle que soit les difficultés.

- oui, mais qui êtes vous ?

Elrich n’eut pas de réponse. dans le même temps, cette sensation avait disparut comme si elle s’était dissipée au milieu de son rêve.
Le lendemain matin, Elrich était encore perplexe concernant ce qui s’était passé la nuit dernière mais chassant ses doutes, il se prépara et partit s’entraîner comme à son habitude…..
Cela faisait plusieurs jours que camille ne lui adressait presque plus la parole, il restait là le visage totalement fermé des heures durant. Elrich se demandait ce qui pouvait bien en être la cause mais il n’eut pas le courage d’aller questionner son maître. Il se demanda néanmoins si cela n’était pas sa faute, peut-être qu’il ne s’entraînait pas assez ou pas assez sérieusement, alors pendant toute une semaine il redoubla d’efforts, s’entraînant chaque jour jusqu’à la limite de ses forces et de son cosmos ; malheureusement cela ne semblait rien changé à l’attitude de son maître. Elrich ne savait plus quoi faire ni quoi pensé de cette situation……

Un matin alors qu’il se préparai à sortir s’entraîner, Camille vint le voir.

- Il ne seras pas utile que tu sortes t’entraîner aujourd’hui Elrich, repose toi.

- Vraiment maître ?

- Oui, repose toi aujourd’hui.

Puis sans rien ajouter il s’en alla. Elrich resta complètement abasourdi par ce qui venait de se passer, l’ambiance dans la maison se faisait lourde et Elrich préféra sortir afin de se changer les idées.
Il passa la majeure partie de sa journée sur un glacier à observer le paysage ; cette grande étendue gelée ou le vent courait emportant la neige en cristaux. Tout au long de ses longues années d’entraînement, il avait appris à aimer cette terre désolée, il la voyait maintenant sous un autre jour ; un prélude à tout ce que pourrait être sa vie en temps que chevalier…..
Mais il était plus que jamais décidé à poursuivre jusqu’au bout afin de réaliser son rêve ; devenir un chevalier protecteur de la paix. Il passa le reste de la journée assis au bord du glacier à comtempler le paysage.

- C’est vraiment beau n’est ce pas ?

Elrich se retourna en sursaut, il n’avait pas senti son maître arrivé derrière lui. Ce dernier se tenait juste là derrière lui à contempler lui aussi ce paysage.

– euh..... oui

- La plupart des gens n’y voient que la désolation et la mort quasi certaine qui les attends. Ils ne voient pas la pureté et l’immaculée blancheur de ces lieux ; la paix et la tranquillité qui règnent ici.

- C’est vrai, ces terres gelées ont malgré tout leur charme, et pour moi elles représenteront le symbole de nombreuses et incroyables années.

Il prononçait ces mots en regardant vers le ciel ; quand il se retourna, Camille n’était plus là.
Quand il rentra ce soir là, Camille se trouvait attablé près de la cheminée, il l’invita à s’asseoir.

- Elrich, cela fait plusieurs années que tu t’entraînes avec moi ; tu as progressé plus rapidement que je ne l’espérait sans jamais abandonné. A présent tu maîtrise ton cosmos, tu sait contrôler le mouvement des particules afin de générer du froid et tu est même capable de t’en servir pour attaquer.

- tout ce que je sais, c’est à vous que je le dois maître.

- Non, je n’ai fait que t’enseigner les bases et t’aiguiller, tout ce que tu as réussi à accomplir, tu le dois à ta force de volonté et uniquement à ça ; ne l’oublie jamais.

- je ne l’oublierais jamais maître

- Je t’ai préparé du mieux que j’ai pu tout au long de ces années, et maintenant le moment est venu pour toi de prendre ton destin en main. Pour cela il te resteras une dernière et ultime épreuve à franchir afin de savoir si tu est ou pas digne de devenir un chevalier d’Athéna.

- quelle est cette épreuve maître ?

- Je ne peut te le dire. Demain tu te rendras à l’endroit indiqué sur cette carte. Tu y trouveras l’épreuve la plus dure que tu ait du affronté jusqu’ici. A présent tu devrais aller te reposer pour être en pleine forme demain.

- bien maître.

Elrich prit la carte que lui tendait son maître et monta se coucher, il eut du mal à trouver le sommeil, tant les paroles de son maître l’avait troublé. De plus il était tellement excité par tout cela qu’il ne cessait de se tourner et se retourner dans son lit. Finalement il réussit à se calmer et à trouver le sommeil. Cette nuit là il réva de son père, des merveilleux moments qu’il avait passé auprès de lui , il se voyait auprès de lui le protégeant à sa manière de toutes sortes de dangers tandis que ce dernier priait pour les Homme de la terre.
Le lendemain quand il se leva il se sentait confiant et prêt à affronter cette si mystérieuse épreuve. Il descendit afin de dire au revoir à son maître mais il semblait ne pas être là. Tant pis se dit t’il avant de quitter la cabane avec sa carte ; il aurait bien aimé voir son maître afin de lui demander un dernier conseil ou simplement se rassurer mais qu’importe, cette épreuve le concernait lui personnellement et il se devait de l’affronter seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Jeu 22 Fév - 10:39

Il marcha une bonne partie de la journée afin de rallier le lieu qui était indiqué sur la carte ; franchissant des glaciers, des crevasses, escaladant des parois……
Finalement il vit se dessiner à l’horizon la formation glaciaire dont il était question sur son plan et sut qu’il était presque au terme de son voyage.
Il se retrouva devant une immense et étrange formation glaciale ; un immense iceberg ressemblant à très peu de détail à un colisé ou une arène. Il continua d’avancer jusquà se retrouver devant la mer, en face de l’édifice. En quelques sauts, il passa sur des morceaux de glaces qui flottait pour se retrouver au pied de l’iceberg. En faisant de cette curiosité, il trouva comme une entrée qui permettait certainement de s’y rendre ; il s’y engouffra et poursuivit sa route.
Il se retrouva comme il s’en doutait pour l’avoir vu de l’extérieur dans ce qui semblait être une immense arène glacée, dont les murs qui l’entourait devait bien avoir près d’une cinquantaine de mètres de hauteur et dont l’épaisseur devait elle aussi être impressionnante.
Il parcourait des yeux cet endroit si étrange quand son regard fut attiré par une chose bien étrange : Dans la paroi, à plusieurs mètre du sol se trouvait incrusté dans la glace comme un très grand cristal de couleur bleue ; quand il s’en approcha il put voir au travers du cristal qu’à l’intérieur se trouvait prisonnière comme une sorte d’armure.
A peine eût il fait quelques pas de plus en direction du cristal, qu’il sentit s’élever un cosmos d’une puissance gigantesque, ce cosmos lui semblait familier mais il était bien incapable de se rappeler ou il l’avait ressenti auparavant.
Ce cosmos semblait se rapprocher, il se retourna brusquement et vit apparaître au même endroit par où il était entré une silhouette nimbée d’une aura dorée. Quand l’inconnu s’approcha, il senti comme un profond malaise, comme un sentiment d’impuissance ; de plus ce dernier était entièrement vétu d’une armure qui scintillait comme de l’or. Il ne distinguait pas le visage de l’homme en face de lui, ce dernier étant masqué mais il se souvint de ce que son maître lui avait enseigné au sujet de la hiérarchie des chevalier, et cet habit scintillant ne laissait planer aucun doute ; Il avait en face de lui un des êtres les plus puissants de la terre, un de ceux qui occupaient la première place dans la hiérarchie de la chevalerie : Un chevalier d’or !!

- qui est tu et que fait tu ici ?

- je me nomme Elrich, je suis un apprenti chevalier et je suis ici pour devenir un chevalier protecteur de la Terre. Et vous êtes un chevalier d’or si je ne ma trompe pas.

- Exact, je suis un des douze chevaliers d’or protecteur d’Athéna ; je suis le chevalier d’or du verseau et maintenant vas t’en car tu n’est pas digne de porter l’armure de cristal.

- L’armure de cristal ? c’est celle qui se trouve derrière moi?

- exactement, l’armure de cristal est une armure particulière, car même si elle ne correspond à aucune des 88 constellations qui protègent chacune un chevalier, elle est tout de même considérée comme faisant partie des armures des chevaliers d’Athéna. Comprend-tu à présent, un statut si exceptionnel implique un être tout aussi exceptionnel, digne de la revétir.
Tant qu’un tel être ne se manifestera pas, elle restera à dormir dans ce cristal. Si tu as compris tout cela à présent vas t’en !!


- Hors de question, j’ai enduré les pires épreuves pour être ici, et si mon maître à estimé que je pouvais me montrer digne de cet honneur, et bien c’est que le suis ; j’en suis sur.

- Ton maître te surestime largement, sache qu’en dehors d’être un chevalier d’or proteteur d’Athéna j’ai en outre le devoir de protéger cette armure, alors va à présent si tu tient à ta vie.

- Je sais parfaitement de quoi son capable les chevaliers d’or et ton cosmos est très impressionnant, mais sache que pour ma part, je ne suis pas un gosse que l’on renvoie chez lui en grondant. Si je suis là c’est pour devenir chevalier et je ne repartirais d’ici qu’en temps que chevalier ou en temps que cadavre.

- alors se seras la seconde option !!

Sans rien ajouter de plus, le cosmos du verseau se fit soudain plus intense encore. Sans qu’Elrich ne put réagir, le verseau se jeta sur lui et lui assena un coup violent et puissant à l’estomac qui le projeta en arrière. Il se releva à grand peine avec l’impression d’avoir les entrailles en charpie.

- alors cela ne te suffit pas ?

« je n’en revient pas de la puissance de cet homme, avec un simple coup de poing c’est comme s’il m’avait broyé tout l’intérieur du corps. »

- il en faudra plus pour me faire renoncer ; et si je n’ai pas réussi à te convaincre par les mots, je le ferais par la force !!!
DIAMOND DUST !!


Le souffle de glace d’Elrich atteignit son adversaire de plein fouet, mais il ne broncha pas. Il n’était ni gelé ni balayé par le souffle, comme si toute la puissance du souffle l’avait traversé sans même qu’il ne la ressente.

« incroyable ! il n’a même pas cherché à esquiver mon coup »

- Je connais déjà l’attaque le la poussière de diamants, et laisse moi te dire que si tu ne possède pas plus de force que cela, tu ne mérite pas le titre de chevalier.

- Comment connaissez vous cette attaque ?

- Petit imbécile, croit tu être le seul être au monde à l’utiliser ? regarde comment un vrai chevalier doit l’utiliser
DIAMOND DUST !


En un instant Elrich fut balayé par le souffle le plus puissant qu’il ait connu jusque là et alla s’écraser contre l’enceinte de glace. Le coup fut si rapide et violent qu’Elrich n’avait pas senti le froid sur l’instant, il le ressenti uniquement quand il se retrouva au sol à moitié gelé.

- alors comprend tu la différence entre un vrai chevalier et un simple gamin un peu plus fort que les autres.

- La différence est énorme mais je saurais te montrer que je suis capable d’être un vrai chevalier.

Rassemblant toutes ses forces, Elrich se remit debout ; le froid semblait envahir son corps mais il ne s’avouerais pas vaincu pour autant.

- tu ne me feras pas abandonner si facilement, je me relèverais à chaque fois et je marcherais vers toi pour t’affronter.

- Et même si tu ne peut plus marcher?
DIAMOND DUST !!


Une fois de plus, le garçon fut balayer par l’attaque du chevalier d’or et alla s’écraser au sol. Quand il tenta de se relever une fois de plus, il ressentit une douleur déchirante qui le fit trébucher. Regardant sa jambe gauche il constata que cette dernière était totalement gelée.

- Alors, vas tu continuer à avancer avec une jambe en moins, ou alors enfin te résigner ?

Forçant tout de même sur ses jambes, Elrich se remit debout. La douleur lui arracha un cri mais malgré tout il faisait face à son adversaire.

- Ce n’est pas parce que tu m’a gelé la jambe que je vais abandonné.
DIAMOND DUST !!


- Et si j’ajoutais un bras ?
DIAMOND DUST !!


Les deux souffles se rencontrèrent avec violence et celui d’Elrich ne tint qu’un bref instant, se faisant balayé par celui du chevalier d’or.
Elrich se retrouva projeté contre le mur à plusieurs mètres du sol ; il resta suspendu en l’air un moment, le chevalier du verseau n’ayant pas arrété son souffle glacé.
Quand il cessa finalement Elrich retomba lourdement sur le sol, il tomba sur ses deux jambes ce qui lui arracha un nouveau cri de douleur mais ne s’écroula pas au sol. Il fit quelques pas en direction de son adversaire an trainant la jambe et tenta une fois de plus de lancer son attaque……
Son bras droit lui aussi était totalement gelé, impossible de le bouger !!

- Alors tu as enfin compris ?

Elrich ne répondit pas, se contentant avec grand peine de lever le bras gauche.

- DIAMOND DUST !!

- Espèce d’entêté!!
DIAMOND DUST!!


Une fois encore les deux souffles se rencontrèrent avec violence, mais cette fois ci celui d’Elrich tenait bon face à celui de son adversaire, étant de force égale.

- Tu crois pouvoir rivaliser avec moi ?

Le cosmos du verseau s’intensifia encore de même que son souffle ; Elrich fut renversé par sa puissance et s’écroula au sol.

« C’est vraiment incroyable, il est si puissant que je n’ai même pas réussi à le toucher ou même le faire reculer ; je n’ai aucune chance…. »

- Alors tu abandonnes si près du but ?

- père ?

- est ce ainsi que tu tiens tes promesses ? la promesse que tu m’a faite à moi ainsi que celle faîte à ton maître. Tu compte te résigner si vite devant ton premier vrai adversaire ?

- Mais ce n’est pas n’importe quel adversaire, c’est un chevalier d’or….

- C’est surtout et avant tout un homme comme toi, qui s’est entrainé dur au péril de sa vie, qui s’est donné comme toi les moyens d’un jour voir ses rêves se réaliser. Crois tu que sa volonté sois tellement supérieure à la tienne ?

Ces dernières paroles furent comme un déclenchement pour le jeune garçon. Il sentit son cosmos déborder par tous les pores de sa peau, une incroyable puissance coulait dans ses veines. La puissance de sa volonté !!
Il se releva une fois de plus s’aidant de la paroi glacée pour s’y aider afin de faire face à son adversaire. A peine fut t’il debout que le chevalier d’or se rua sur lui, lui assénant un véritable déluge de coups. Elrich qui eut à peine le temps de se protéger le visage dans le creux de son coude ressentait chacun des coups comme un véritable supplice. Malgré tout il tenait bon…..

- Alors vas tu enfin réaliser la différence qu’il y a entre nous ? abandonne !!

Elrich subissait cette déferlante de coups sans rien dire ; il ne sentait même plus véritablement les coups, c’était comme si chacun d’entre eux faisait croître un peu plus son pouvoir.
Son cosmos grandissait de plus en plus, il le sentait comme prêt à jaillir hors de son corps.
Soudainement il le laissa exploser avec fureur, une lumière intense surgissant en même temps.
Le chevalier d’or fut projeté très loin mais sans le moindre dommage, se réceptionnant sans problème sur ses jambes. A peine eut il relevé la tête qu’il vit le jeune garçon face à lui prêt à l’attaquer, entouré d’une impressionnante aura.

- L’amour de mon père, l’apprentissage de mon maître, ma volonté et ma détermination….. Tu vas te manger tout cela dans la face chevalier du verseau.

Le chevalier d’or concentra lui aussi son impressionnante aura

- Viens, je t’attend. Montre moi la force de tes sentiments.

- DIAMOND DUST !!!

- DIAMOND DUST !!

Les deux attaques s’entrechoquèrent en une lumière aveuglante qui jailli littéralement vers le ciel. Les adversaires étaient de force égale et le choc des ses deux puissances incroyable. Atteignant le point de rupture, les deux adversaires furent violemment projetés en arrière par la formidable explosion des deux attaques, détruisant dans le même temps un grande partie de la structure de l’iceberg qui s’écroula en partie.
Une fois la poussière et la fumée disparus, il n’y avait plus personne dans l’arène…..

Un morceau tomba d’un amas de glace qui se trouvait à terre ; puis de ce tas de glace emmerga le chevalier du verseau, il semblait n’avoir pas trop souffert de l’explosion en dehors de quelques blessures superficielles et de la perte de son casque ainsi que de son masque. Alors qu’il tentai de s’extraire de cet amas de débris, il se rendit compte qu’une grande partie de son armure avait gelé dans l’explosion.
Soudain comme si cela fut un choc, il se mit à la recherche de son adversaire.

- Elrich, elrich !! ou est tu?

« ma volonté, ma volonté, ma volonté…… »
Elrich sortit à son tour d’un tas de débris, le corps couvert de givre, de blessures et la visage ensanglanté.
Le chevalier d’or se dirigea vers lui

- Elrich, ce que tu viens d’accomplir est tout à fait extraordinaire et……

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que le garçon l’attaqua ; chacun de ses coups était lent et prévisible et sans vraiment de puissance mais il tentait tout de même de frapper son adversaire. Il continua encore et encore, ne cessant de répéter inlassablement la même chose : ma volonté, ma volonté, mes rêves…..
Le chevalier du verseau tentait de lui parler mais il se rendit compte que le garçon avait en fait déjà perdu connaissance et que sa volonté seule le portait à présent…..
Finalement au bout de quelques minutes, Elrich s’écroula dans les bras du chevalier du verseau.
Ce dernier examina le corps du garçon ; il souffrait de plusieurs blessures assez graves, de nombreuses hémorragies interne ainsi que quelques fractures.
Utilisant son cosmos, il pressa plusieurs points vitaux du garçon afin de stopper les hémorragies internes ; Puis le portant sur son dos il s’en fût, emmenant le jeune garçon avec lui……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Jeu 22 Fév - 10:40

Quand Elrich reprit connaissance, il se leva d’un coup, et poussa un cri de douleur ; Tout son corps le faisant souffrir atrocement. Petit à petit il prit conscience de se qui se passait autour de lui ; il se trouvait dans sa chambre, dans son lit, couvert de bandages et de pansements.

- Alors tu es enfin réveillé ? Cela fais trois jours que tu dors et que tu délires, j’ai vraiment eu peur pour ta vie tu sais.

Quand il reconnu la voie de son maître, il le chercha du regard. Camille qui se trouvait dans un coin sombre de la pièce s’avança dans la lumière. Quand il le vit, Elrich eut un vrai choc qui lui coupa le souffle : Là, sous ses yeux se trouvait son maître revêtu de l’armure d’or du verseau !!

- Mais alors maître vous êtes…..

- oui, je suis Camille, chevalier d’or du verseau et protecteur de la déesse Athéna. Ou du moins je l’étais

- Vous l’étiez ? je ne comprends pas.

-tu comprendras en temps voulu, repose toi encore
. Quand tu seras rétabli toutes tes questions trouveront réponse.


- mais maître, l’armure ! ai-je réussi ?

- repose toi je t’ai dit, nous verrons cela plus tard

- oui maître.

Elrich se recoucha et se rendormit aussitôt. Camille, remonta la couverture sur lui et qutta la pièce en silence.
Sortant de la maison, il leva les yeux au ciel

- Merci Athéna de m’avoir rendu la vie durant ces quelques années afin que je puisse m’occuper de ce garçon ; il saura j’en suis sûr vous servir avec courage et dévotion. Il possède en lui le potentiel de réaliser de grande choses, je l’ai ressenti dans son cosmos. Et qui sait, un jour peut-être l’élève dépasseras t-il le maître….. Ce n’est pas impossible.

Puis regardant son armure.

- merci aussi d’avoir permis que je revête l’espace de quelques instant à nouveau mon armure d’or. A présent, elle peut à nouveau retourner auprès de mon successeur….

L’armure, comme de sa propre volonté quitta le corps de Camille, se reforma devant lui avant de s’envoler et disparaître dans les cieux. Camille regarda l’armure disparaître au loin, avec nostalgie et le cœur sérré.

Quelques jours plus tard, alors qu’Elrich commençait à reprendre des forces, son maître le conduisit à nouveau sur l’iceberg ou ils s’étaient affrontés auparavant. Elrich n’en croyait pas ses yeux ; l’endroit était totalement ravagé et s’était en partie effondré, la plupart des murs s’était écroulés et d’énormes morceaux de glace jonchaient le sol.
Il se dirigea en compagnie de son maître vers l’endroit ou il avait vu l’armure de cristal.
Elle se trouvait toujours là prisonnière de cette espèce de cristal.

- Maître, j’ai échoué, je suis désolé.

- Echoué pourquoi ? parce que tu as perdu ? Elrich, tu n’avais que très peu de chance de battre un chevalier d’or, et sans armure ; quasiment aucune chance de rivaliser. Mais j’ai pu juger de ta valeur et de ta détermination, et à un moment du combat ton cosmos à même égalé le mien. Si tu avait eu une armure le combat aurait pu être différent.
Et puis n’oubli pas le plus important, tu n’as pratiquement aucune expérience du combat. De plus tu ne connaissait qu’une attaque et c’est moi qui te l’avais enseigné, autant dire que tu n’avais aucune chance de me surprendre….


- Oui, c’est vrai.
- Maintenant c’est à l’armure que revient de décider si tu est digne d’elle ou pas ; augmente ton cosmos….

Elrich concentra son cosmos. En même temps qu’il le concentrait une aura émanait de l’armure. Il le concentra d’avantage et l’armure brillait de plus belle.

- encore Elrich ! libère toute la puissance de ton cosmos. Ce bloc de glace à l’aspect du cristal est à une température très basse et tu ne peut pas le briser de l’extérieur ; la seule solution est pour le briser est de l’intérieur en abaissant la température de l’armure en deça de la température du cristal.

Elrich concentra encore son pouvoir, focalisant toute sa volonté sur l’armure et sur son objectif.
La glace commençait à se couvrir de fissure petit à petit jusqu’à recouvrir l’ensemble du cristal ; les fissures se faisaient de plus en plus profonde. Soudain le cristal explosa libérant l’armure de sa prison. Elrich sentait l’armure résonner avec son cosmos comme si les deux ne faisaient qu’un, puis l’armure elle même explosa et se sépara, une intense lumière recouvrit alors le garçon ; lorsqu’elle se dissipa finalement Camille vit le jeune garçon recouvert de l’armure de cristal.
Elrich n’avait jamais senti un tel sentiment de bien être et de puissance, il sentait l’armure vibrer comme si elle était vivante !!

- maître, c’est incroyable !!

- félicitation Elrich ; te voilà devenu à présent le chevalier de cristal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jareth
Chevalier d'Or de la Vierge
Chevalier d'Or de la Vierge
avatar

Nombre de messages : 143
Age : 33
Localisation : partout ou je doit aller
Date d'inscription : 25/12/2006

Feuille de personnage
Level:
6/50  (6/50)
HP:
1250/1400  (1250/1400)
Cosmos:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Jeu 22 Fév - 13:11

bravo Exclamation j'aime cheers

j'adore ton histoire. voisi un nouveau chevalier qui arrive pour proteger la terre
bienvenu chevalier de cristal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jarethtitanleonin.skyblog.com
Antares
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 33
Localisation : Sur le fofo bien sur......
Date d'inscription : 11/12/2006

Feuille de personnage
Level:
50/50  (50/50)
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Cosmos:
499/499  (499/499)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Ven 23 Fév - 1:44

Ok c'est pas mal bon un peut à l'arracher l'histoire que Camille revient sur Terre mais bon je te l'accorde c'était une bonne idée. Te voila donc chevalier d'Argent du Cristal, ton initiation est terminer tu va donc me rejoindre dans ta parti Aventure ou l'on va continuer ton histoire.
Félicitation chevalier.



Ps: essaye d'utiliser des gif dans tes post sa représente mieux la puissance de l'attaque, certe avec le chevalier cristal y doit pas y en avoir beaucoup mais une gif de l'attaque suffit.

Sa mérite un level up.
Level 7
Hpmax 1400
cosmos 60

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrich
Chevalier d'argent de Cristal
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 31/01/2007

Feuille de personnage
Level:
7/50  (7/50)
HP:
1200/1400  (1200/1400)
Cosmos:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Ven 23 Fév - 3:17

Disons que ce n'était pas non plus mon idée première de ramener camille à la vie, mais étant donné que Dark King est le chevalier d'or du verseau, c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour justifier le fait qu'il y ai deux chevaliers d'or du verseau......
Mais si tu veut je peut éditer et modifier ça......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
Admin & Chevalier d'or du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 33
Localisation : Sur le fofo bien sur......
Date d'inscription : 11/12/2006

Feuille de personnage
Level:
50/50  (50/50)
HP:
9999/9999  (9999/9999)
Cosmos:
499/499  (499/499)

MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   Ven 23 Fév - 12:49

non non c'est bon , Jareth a utiliser cette méthode aussi sa parait bizare en faite car avant toi il y avais deux autres disciple donc voila mais bon c'est fais on touche plus d'ailleur sujet clo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Initiation d'Elrich   

Revenir en haut Aller en bas
 
Initiation d'Elrich
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Z-CENTURY GYRO 4CH - SILVERLIT - INITIATION.
» Initiation à la peinture à l'huile
» Initiation Papercraft
» Lecture d'initiation à la légende arthurienne
» Marchombre et initiation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rôle Play: Partie générale :: Centre d'initiation-
Sauter vers: